Victor-Émile Michelet

MicheletVictor-Emile Michelet est un poète ésotérique français, né à Nantes le 1er décembre 1861, mort à Paris le 12 janvier 1938.

Il est le compagnon dans sa jeunesse du théosophe Stanislas de Guaïta, et le disciple d’Edouard Schuré. Il participe à la création avec Papus de l’Ordre Martiniste en 1890, et dirige à Paris la loge Velleda, consacrée à l’étude du symbolisme. Bien que participant à la vie littéraire parisienne dès ses 20 ans, il ne publie son 1er recueil de poèmes, La Porte d’Or, qu’à 41 ans.

Il fait un moment partie de la coopérative d’artistes de L’Encrier, 29 quai d’Anjou, dans l’île Saint-Louis, et y imprime de ses mains sur la presse-à-bras de L’Encrier, avec l’aide de Roger Dévigne, son poème Le Tombeau d’Hélène, en janvier 1924. Il habite alors 26 rue Monsieur-le-Prince dans la 6e arrondissement. Il participe en 1926 à la création de la Société des Etudes Atlantéennes, initiée par Roger Dévigne qui en est le président, avec Paul Le Cour qui en est le secrétaire général, et fait partie de son conseil d’administration. Il participe alors à des conférences en Sorbonne sur le thème de l’Atlantide. Puis lors de la scission entre Paul le Cour et Roger Dévigne en 1927, il suit Paul Le Cour.

Il devient président de la Société des Poètes Français en 1910, puis membre de la Maison de Poésie en 1932.

La maison qu’il habita de 1908 à 1938 au 26 rue Monsieur le Prince dans le 6e arrondissement porte une plaque commémorative.

Citons deux de ses écrits importants :
De l’Ésotérisme dans l’Art, Paris, Librairie du Merveilleux, 1890
Le secret de la chevalerie, Paris, C. Bosse, 1930

Vous aimerez aussi...