Maurice Le Scouëzec

le-scouezec-autoportraitMaurice Le Scouëzec, né au Mans le 1er octobre 1881, mort à Douarnenez le 1er mai 1940 à 58 ans, est peintre, mais aussi écrivain. Il est le breton de la tribu des Montparnos. Au sortir de la Grande Guerre, l’artiste s’installe à Paris, rue Delambre (75014). « Montparnasse ne serait pas Montparnasse sans Le Scouëzec » écrit le critique d’art André Salmon. Maurice Le Scouëzec fut tour à tour pilotin sur les grands voiliers, soldat, globe-trotter, aventurier et artiste-peintre. Il a aussi côtoyé des artistes importants de son époque comme Picasso, Modigliani, Foujita. Il crée avec Felix Valloton et Auguste Clergé, le groupe des artistes populistes. « Populiste, un mot aujourd’hui dévoyé, mais dont vivant, simple, modeste sont, avec humain, de justes synonymes qui rehaussent le regard exceptionnel de Maurice Le Scouëzec ». citation de H Le Bal.

Tournant le dos au monde de l’art, alors qu’il expose dans les mêmes galeries que Lautrec et Picasso, il fuit les marchands de tableaux et part pour de longs séjours en Afrique, au Soudan, à Madagascar.

Maison-de-la-Bretagne3000 oeuvres, restées cachées à la vue de tous, ont été redécouvertes par son fils, Gwenc’hlan Le Scouëzec, dans le grenier de sa mère, en 1985. Depuis un important travail de restauration a été entrepris. Des expositions révèlent l’artiste au grand public, oublié depuis 50 ans, un moyen de faire reconnaître « la valeur exceptionnelle » de l’oeuvre.

« Mathilde, sa veuve, soucieuse d’honorer la mémoire de son mari organisa une grande rétrospective à Deauville. Ce fut un échec, les tableaux prirent le chemin d’un grenier, où ils restèrent pendant 50 ans », regrette Henry Le Bal, auteur d’une monographie sur le peintre.

Découverte des tableaux de Le Scouëzec par son fils – 2min50 :

Vous aimerez aussi...