Maison de la Bretagne (75015)

mdb_d-aldag.pngLa Maison de La Bretagne, est un service du Conseil régional, situé au cœur du quartier de Montparnasse. Elle est la représentation économique et culturelle de la Bretagne à Paris. Cet équipement, mis à la disposition des Bretons (entreprises, associations, organismes publics, collectivités territoriales, médias…), est un lieu de rencontres, d’échanges et de découverte. Il « assure une présence forte, visible et permanente de la Bretagne à Paris en relayant les actions phares mises en place en région ».

Maison de la Bretagne, 8 rue de l’Arrivée, 75015 Paris, Métro Montparnasse
Ouverture au public du lundi au vendredi de 9h30 à 18h00.

photo © Delphine Aldag

 

Jean Le Guellec fut administrateur de la Maison de la Bretagne et président de Gaz de France de 1949 à 1969. Ce natif des Côtes-du-Nord est implanté au sein de la « colonie » bretonne de Paris puisqu’il est également membre de l’Association des Enfants des Côtes-du-Nord, supporter de l’Union sportive des Bretons de Paris et créateur de l’Association des cadres bretons en 1962. La Maison de la Bretagne est créée en 1953 à l’initiative des associations qui structurent la diaspora bretonne en région parisienne, elle prend place en plein cœur de Montparnasse. Ce quartier est en pleine restructuration dans ces années 1960, puisqu’il voit la destruction de l’ancienne gare, ce qui permet à Jacques Martin de sentir « l’air de la Bretagne arriver directement par le boulevard de Vaugirard », ainsi que le début des travaux de la Tour Montparnasse au même endroit.  La nouvelle adresse des Bretons à Paris se trouve donc 3, rue du Départ, à l’étage au-dessus de la brasserie « Dupont tout est bon ». Il existe toujours une Maison de la Bretagne dans la capitale. Elle prend place depuis 2007 au n°8  de la rue de l’Arrivée – de l’autre côté de la gare Montparnasse –, après avoir été située boulevard Saint-Germain. Cependant d’initiative individuelle, elle est devenue un organisme institutionnel puisqu’elle est portée par la région et les « cinq départements » de la Bretagne historique.

Vous aimerez aussi...