Jean Galfione

Jean-GalfioneJean Galfione, est un athlète d’origine bretonne, spécialiste du saut à la perche, né le 9 juin 1971 à Paris,

En 1996, à Atlanta, il devient champion olympique du saut à la perche en effaçant une barre à 5,92 m, nouveau record olympique. Premier français à franchir la barre des six mètres, le 6 mars 1999 à l’occasion de sa victoire aux Championnats du monde en salle de Maebashi, il détient le record de France en plein air de 1993 à 2009.

Depuis 2005, Jean Galfione se consacre à la voile, sa deuxième passion. Il est désormais le skipper du Team Serenis Consulting et prépare la Route du Rhum 2014.

Jean Galfione naît en 1971 à Paris dans une famille sportive. Fils d’une ancienne gymnaste et d’un ancien escrimeur de haut niveau, il est par ailleurs le neveu de Jean-Claude Magnan, vice-champion olympique de fleuret en 1964. Il découvre le saut à la perche à l’âge de treize ans alors qu’il pratique les épreuves combinées au Stade français. Repéré par Maurice Houvion, entraîneur à l’INSEP, il se consacre pleinement à cette discipline et établit un nouveau record de France cadets en 1988 (5,16 m). En 1990, il remporte son premier titre international lors des Championnats du monde junior de Plovdiv avec un saut à 5,45 m. Il franchit 5,80 m en 1991, puis 5,90 m l’année suivante lors du meeting de Saint-Denis.

En début d’année 1993, Galfione décroche la médaille de bronze des Mondiaux en salle de Toronto, devancé au nombre d’essais par Grigoriy Yegorov, et obtient en août, une place de finaliste (8e) lors des Championnats du monde de Stuttgart avec 5,70 m. En 1994, le Français termine troisième de la finale de la perche des Championnats d’Europe d’Helsinki remportée par Rodion Gataullin. Peu avant la compétition, il porte le record de France à 5,94 m. L’année suivante, il remporte à Göteborg la médaille de bronze des Championnats du monde 1995 avec un saut à 5,86 m. Il est devancé par l’Ukrainien Sergueï Bubka et le Russe Maksim Tarasov.

Le 2 août 1996, Jean Galfione devient champion olympique lors des Jeux d’Atlanta de 1996. Au bout de quatre heures trente de compétition, il établit un nouveau record olympique de la discipline avec 5,92 m et devance finalement le Russe Igor Trandenkov au nombre d’essais, Galfione ayant franchi la barre intermédiaire de 5,86 m dès sa première tentative. Il devient le second athlète français champion olympique à la perche après Pierre Quinon, couronné douze ans plus tôt à Los Angeles. En 1998, Galfione réalise 5,97 m au meeting en plein air d’Athènes, et obtient une nouvelle médaille de bronze continentale lors Championnats d’Europe de Budapest. Il se classera également deuxième lors des Goodwill Games de 1998, avec un saut à 5,80 m.

Durant la saison 2000, Galfione doit faire face à plusieurs blessures, notamment par une tendinite à la cheville gauche, et doit subir par ailleurs une opération d’un pneumothorax. Jean Galfione décide de mettre à un terme à sa carrière à la fin de l’été 2005.

Après son retrait des pistes d’athlétisme, il décide de se consacrer à l’une de ses autres passions, la voile, en rejoignant comme « grinder » l’équipe de K-Challenge, le syndicat français qui participe à la Coupe de l’America en 2007. Cette aventure se solde par une 8e place lors des éliminatoires de la Coupe Louis Vuitton 2007. Il participe à la Transat La Solidaire du Chocolat de Nantes/Saint-Nazaire à Progreso dans la province du Yucatan au Mexique, transat en double sur Class40 dont le départ a été donné le 11 mars 2012. En 2014, il navigue sur Serenis Consulting et prépare la Route du Rhum, célèbre transatlantique en solitaire, dont le départ est donné depuis Saint-Malo. Il a terminé 5ème du Grand Prix Guyader à Douarnenez  et a participé également à la Normandy Channel Race aux côtés de Roland Jourdain …

Jean Galfione commente les compétitions d’athlétisme sur la chaine de télévision Canal+ avec Grégoire Margotton.

 

crédit photo © Béatrice Le Grand

Vous aimerez aussi...