Charles Vanel

Charles-VanelCharles-Marie Vanel, est un acteur et réalisateur français, né le 21 août 1892 à Rennes (Ille-et-Vilaine), mort le 15 avril 1989 à Cannes (Alpes-Maritimes).

Fils de commerçants installés à Paris, il n’a pas une adolescence heureuse étant renvoyé de tous les établissements scolaires qu’il fréquente. Il tente de s’engager dans la marine, ce que sa vue insuffisante ne lui permet pas. Finalement, il commence à jouer dans des spectacles de théâtre. Il débute au cinéma en 1912 dans Jim Crow de Robert Péguy. Il a tourné dans plus de deux cents films, sur une période de 77 ans.

Il joue dans de nombreux films muets dans les années 1910 et 1920, particulièrement dans des rôles de personnages bourrus et amers et mène une fructueuse carrière de comédien. Vanel réalise en 1929 son unique long métrage, un film muet, Dans la nuit. Après l’avènement du parlant, il consolide sa popularité et atteint la consécration. Il va souvent travailler pour Maurice Tourneur et Raymond Bernard. Il a souvent Gaby Morlay pour partenaire. Après l’avènement du parlant, il consolide sa popularité et atteint la consécration. Il va souvent travailler pour Maurice Tourneur et Raymond Bernard. Il a souvent Gaby Morlay pour partenaire. En 1932 il est au sommet dans Les Croix de bois de Raymond Bernard avec Pierre Blanchar, puis en 1934 Le Grand Jeu de Jacques Feyder avec Pierre Richard-Willm, Marie Bell et Françoise Rosay. En 1937, il fait face à Erich von Stroheim dans Les Pirates du rail de Christian-Jaque et, en 1938, à Jules Berry dans Carrefour de Curtis Bernhardt. En 1939, il retrouve Pierre Richard-Willm et Jacques Feyder pour La Loi du nord. Sous l’Occupation, il ne cesse de tourner notamment avec Fernandel dans La Nuit merveilleuse de Jean-Paul Paulin et avec Tino Rossi dans Le soleil a toujours raison de Pierre Billon.

dans_la_nuitParmi ses nombreux succès, son rôle de Jo dans Le Salaire de la peur d’Henri-Georges Clouzot, en 1953, est particulièrement notable. Il y incarne un conducteur de camion, dur à cuire qui dévoile au fur et à mesure du film sa fragilité intérieure. Il a pour partenaire Yves Montand dans un de ses rôles les plus tendus et dramatiques. Avec ce film, Vanel obtient le prix du meilleur acteur au festival de Cannes. L’acteur est de nouveau dirigé par Clouzot dans Les Diaboliques où il est le commissaire à la retraite, Alfred Fichet. Il joue avec Grace Kelly dans La Main au collet d’Alfred Hitchcock. Dans ce film, il interprète le cauteleux et ambigu Bertani, restaurateur niçois, ancien collègue de John Robie (Cary Grant) dans la Résistance. En 1956, dans La Mort en ce jardin de Luis Buñuel, il est aux côtés de Simone Signoret, Georges Marchal et Michel Piccoli. Il remporte un prix spécial au festival de Cannes en 1970. Il est encore très actif durant cette décennie, en particulier dans des rôles de grand justicier comme dans La Plus Belle Soirée de ma vie d’Ettore Scola avec Alberto Sordi, Michel Simon, Pierre Brasseur et Claude Dauphin ou Cadavres exquis de Francesco Rosi avec Lino Ventura.

Charles Vanel est enterré à Mougins (Alpes-Maritimes).

Vous aimerez aussi...